fbpx

7 conseils pratiques pour un néo-entrepreneur qui se lance

Transformer une expertise en entreprise est une aspiration professionnelle qu'ont beaucoup. Comment partir dans la bonne direction aux prémices du projet ?

C’est magique. Votre vie professionnelle peut vous mener vers des ailleurs grisants. Quelle chance. Elle peut vous faire utiliser vos compétences de nombreuses manières différentes au gré des années. Elle peut vous inciter à accepter des missions variées. Elle peut vous donner la chance de gérer une équipe. Elle peut aussi vous inciter à travailler pour vous-même. C’est le sujet que nous souhaitons aborder aujourd’hui.

Lorsque vous passez du statut de salarié à celui d’entrepreneur, d’expert à chef d’entreprise multi-casquettes, de quoi serait-il utile d’être pleinement conscient ? Laissez-nous partager avec vous sept petits conseils applicables -& ultra-faciles à bien garder en tête- aux prémices de votre nouvelle aventure que nous vous souhaitons joyeuse & fructueuse…

1. Acceptez astucieusement la perte de votre statut social

Lors d’une transition professionnelle, vous pouvez très bien avoir le sentiment de perdre votre statut social ou l’étiquette réconfortante avec laquelle vous avez vécu, collée sur votre front pendant des années.

Qui dites-vous être lorsqu’on vous demande ce que vous faites, désormais ? Comment vous définissez-vous lorsque plus aucune société ne vous définit ? Si cela peut sembler être un détail, cela peut vraiment devenir un fardeau ou une plaie. Pourquoi alors ne pas penser à vous créer un “slogan personnel” dès le début de votre projet ? Quelle est donc votre nouvelle punchline individuelle & professionnelle surprenante, celle qui va générer un “wow” ou un “how” ?

2. Ne devenez pas boulimiques de formations qui tournent toutes seules

Le syndrome de l’objet brillant s’applique également aux « formation en ligne ». Trop de néo-entrepreneurs se perdent d’emblée dans la jungle des formations en ligne bon marché ou abordables. Ils accumulent les achats, reçoivent des tonnes d’e-mails de divers tunnels de vente, ne parviennent plus à établir de priorités dans leur traitement ou absorption & perdent un temps fou/précieux – en plus de dépenser trop.

Très souvent, le contenu de ces formations n’est pas suffisamment actionable pour se transformer en une stratégie, un plan, des résultats ou le développement de compétences précises. Elles semblent excitantes au premier abord, sont pleines de promesses (notamment celles de communautés ou de groupes virtuels…), mais finissent par détruire plus de valeur qu’elles ne peuvent en créer pour vous, dans votre situation très spécifique, avec vos besoins très spécifiques.

Et devinez quoi, si ces formations sont bon marché (ou même gratuites), c’est juste parce que l’étape suivante est plus chère, mais toujours moins chère que celle d’après… Vous voilà donc averti. Restez bien concentré. Le focus est roi.

Si vous avez besoin d’aide, investissez dans une expertise de niche ponctuelle sous la forme d’un soutien individuel personnalisé.

3. Ne courez pas pour enregistrer votre société

Inutile de courir à la Chambre de Commerce dès le premier jour de votre nouvelle vie professionnelle. Il vous faudra très probablement plusieurs mois avant d’être opérationnel & de pouvoir facturer vos clients. D’ici là, les soucis & les tâches administratives peuvent être laissés à l’arrière-plan. Qu’on se le dise, ils arriveront bien assez vite sur le devant de la scène.

Vous pouvez explorer, poser des questions, rassembler des idées & commencer à prendre des décisions, mais avant toute chose, affinez votre concept commercial & voyez s’il peut être transformé en un modèle commercial économiquement viable

4. Définissez le cadre professionnel qui vous convient

Déterminez le volume de travail que vous souhaitez consacrer à ce projet, en lien avec l’intensité ou la lenteur de votre vie professionnelle idéale. VOUS dessinez le cadre dans lequel vous allez tracer les lignes & les courbes. Cela varie tellement d’une personne à l’autre que personne ne peut deviner ou dicter ce qui fonctionnera le mieux pour vous. Vous êtes le seul à savoir quels sont les grands blocs de votre vie, combien de temps vous devez « économiser » pour lire, dormir, socialiser ou faire du sport.

Votre décision doit fonctionner pour de bon, sur le long terme, pour être durable. Le cadre de votre vie professionnelle ne doit pas nécessairement ressembler à celui de vos amis. Ce qui fonctionne pour vous est personnel & n’a pas besoin de cocher des cases. C’est vous le patron !

5. Soyez lucide sur votre relation à l'argent

Si vous avez été habitué à avoir un salaire prévisible & quasi-identique chaque mois pendant des années, réfléchissez à l’impact qu’aura le fait de briser ce cercle. Si vous avez l’impression que cela vous fait perdre votre contrôle, votre équilibre ou votre sécurité, décidez du budget que vous voulez allouer pour travailler sur votre nouveau projet entrepreneurial sans pouvoir générer de revenus. Divisez ensuite ce budget en un certain nombre de mois. Une fois que vous avez atteint le dernier mois budgété, réévaluez votre nouvelle réalité, vos attentes par rapport à la réalité. S’il devient évident que vous avez besoin de fonds ou de subventions, entrez dans la phase suivante.

Travailler dur sans être capable de générer des revenus à long terme n’est ni sain, ni normal. Ni votre capital personnel, ni votre santé mentale, ne doivent être mis en danger dans votre démarche entrepreneuriale.

6. Soyez prêt à traverser une phase de surcharge momentanée de travail

Passés les six premiers mois de découverte professionnelle & d’ajustement personnel, vous aurez très probablement gagné en clarté dans votre nouveau projet. Il est possible que les 1,5 à 2 années d’activité suivantes soient un peu plus denses que souhaité ou attendu… À ce stade en effet, vous aurez défait de nombreux nœuds qui vous bloquaient, vous aurez clarifié plusieurs questions importantes & affiné votre stratégie. Vous commencerez alors à exécuter votre plan, à avoir des contacts très intéressants, à servir davantage de clients, à lancer des projets supplémentaires, à développer davantage de produits ou de services.

Alors que la phase 0 était acceptable en termes de charge de travail, la phase 1 est très intense jusqu’à ce qu’elle vous amène à la phase 2, une routine commerciale et une activité quotidienne plus « établies ».

7. Commencez par une réflexion structurée sur la raison d'être de votre nouvelle entreprise

Qu’est-ce qui vous fait vous réveiller, vous lever & sauter du lit chaque jour avec dynamisme & en harmonie, convaincu que le monde a besoin de vous & que vous avez un rôle précis à y jouer ? Qu’est-ce qui vous donne le sentiment d’être au bon endroit ? Qu’est-ce qui vous permet de ressentir un alignement personnel & professionnel ? Nous ne parlons pas de philosophie. Nous savons que c’est essentiel pour chaque type de cerveau, pour chaque type de professionnel. Absolument essentiel.

À moins que vous ne sachiez précisément pourquoi & comment vous voulez contribuer à ce que le monde emprunte le chemin que VOUS trouvez bon, pertinent, sain, significatif, etc., il sera difficile de naviguer dans les tempêtes colorées du solopreneuriat. Pour le “bien supérieur » et afin de donner des racines à votre croissance, commencez votre voyage entrepreneurial par l’exploration de votre POURQUOI. Pourquoi ferez-vous ce que vous avez décidé de faire dans cette nouvelle vie professionnelle ?

Globalement, tout au long de votre parcours de solopreneur, la découverte de vous-même sera enrichissante, les options seront nombreuses ; le potentiel est énorme, il est là. Profitez de chaque instant, cultivez la magie ! Passer du statut de salarié à celui d’entrepreneur lorsque vous en ressentez le besoin est un cadeau à bien des égards. Que la navigation soit belle & source d’émerveillement !

Découvrir plus

picture of a computer screen that says do more results action expertise entrepreneurship growth

Créez votre site web en 6 étapes

Un site internet est un outil indispensable pour promouvoir son activité en ligne. C’est pourquoi il est important de soigner sa présentation dans les moindres détails.

Session de Coachulting avec Incubator Studio

ou envoyez-nous un email à welcome@incubator.studio

Nous sommes impatients d'élaborer une stratégie avec vous !

Recevez l’essence de nos [re]marques

Un problème est survenu
Merci, vous vous êtes inscrit avec succès !